• Cassandre Tibermont

Gussstave : Un nouveau chapitre musical

Jeune artiste aux notes groovy, influencé dès son adolescence par des artistes comme les Strokes ou encore Velvet Underground la musique de Gussstave mêle Jazz, Pop et Rock, une association parfaite pour le « slow-sex et la nostalgie ensoleillée ».


Henry de Montbazon ou Gussstave, artiste franco-britannique, passionné de musique depuis l’adolescence, commence ses études à la Sorbonne en Histoire de l’Art. Il quitte Paris à la fin de ses études pour le Royaume-Uni où il écrit et parfait ses textes et mélodies. Son amour pour la musique est né d’une curiosité adolescente et de discussions entre amis, mais ce n’est que vers ses 22 ans que Henry imagine la possibilité d’en faire son métier. Jusqu’ici, il travaillait dans l’editing musical et avait déjà pour ambition de créer Gussstave. Son projet se concrétise lors de son retour à Paris où il fait la rencontre de Max Baby, producteur de musique qui va énormément l’aider, car il en marque le début. Aujourd’hui, Henry s’occupe de sa musique à plein temps et écrit ses textes et mélodies seul. Ses sons sont accompagnés de textes très travaillés, construits à la suite de la structure musicale. Ils ne transmettent pas un message en particulier, mais dégagent des références et messages subtils et notamment celui de la nostalgie, qui selon lui « est quelque chose de réconfortant et qui tourne les gens vers le futur ».


Depuis son premier single «Volcano » sorti en septembre 2019, Gussstave est monté sur scène à l’Olympia où il a fait la première partie de Clara Luciani. Expérience riche en émotions qui lui donne une envie encore plus forte de remonter sur scène. Plein d’ambitions pour l’avenir, Henry pense déjà à commencer l'écriture d’un nouvel album, mais aussi à monter sur scène et pourquoi pas faire une tournée !


À ses débuts, Henry évoque déjà la nostalgie d’une jeunesse. Une jeunesse ayant grandi avec Internet et mélancoliques d’époques déconnectées. « Flying Limousine », son second single sorti en décembre 2019, est une sorte de libération adolescente. Son tout premier EP, « Bedroom Posters (*Spring) », raconte le changement de la personnalité, l’évolution des goûts et l’acceptation des expériences passées. Sa musique ne marque pas le début d’une seconde vie, mais l’écriture d’un second chapitre. Selon lui, « la vie est faite de chapitres » et son premier album est l’un de ces chapitres.


Bouillonnant de musiques et de projets, Henri prend le temps de ralentir pour ne pas rentrer dans cette course effrénée au capitalisme et à la surproduction et souhaite revenir à des productions plus éthiques, organiques. Pour lui, il est important de prendre du recul, de la hauteur, sur notre raison d'être ici et de se rattacher à des valeurs plus humaines.


Retrouvez et suivez Gussstave ici



#artiste #musique #slowlife #ralentir