• Cassandre Tibermont

Isabelle Rivoire-Grange, une créative à la conquête de Dieppe

Mis à jour : juin 17


« L’amour ! L’amour de soi-même, des autres, de la nature et des animaux.» Voici les convictions d’Isabelle. « J’aimerais que les humains cessent d’agir par peur pour enfin agir par amour ». 


Voici les mots d’une femme pleine de convictions, d’ambition et créative depuis son enfance. Isabelle Rivoire-Grange aussi connue sous son nom de DJ : Isa Air, partisane de la slow life, nous raconte son parcours pour une vie plus responsable et ralentie.



Étudiante, à l'École des Beaux-Arts, elle interrompt son cursus pour aller vivre à New York pendant deux ans. C'est là où elle démarre sa carrière de directrice artistique en tant que free-lance. Elle poursuivra son travail en rentrant à Paris et collabore aujourd'hui avec de prestigieuses marques comme Kenzo, Narciso Rodriguez ou encore des marques éco responsables comme Cha Ling. En parallèle, Isabelle est DJ depuis cinq ans. Ses inspirations sont très électriques, mais elle aime mixer tous les styles. Du Rock au Hip Hop en passant par l’Electro, ses sets sont gais et finissent dans une ambiance très romantique. Elle nous confie qu’elle « aime bien voir les gens danser et aussi s’embrasser ! ». Le Djing est arrivé dans sa vie de façon très naturelle. Aujourd’hui Isabelle joue sous le nom de Isa Air dans des lieux comme le Martinez à Cannes ou encore pour des événements avec les marques Adidas, Sarenza, le Bon Marché. Isa Air fait également de la curation de sons pour des fashion shows.


Toutes ces expériences font d’Isabelle une femme à la vie très mouvementée. C’est pour cela qu’il y a trois ans, elle décide de vendre son appartement parisien, source de stress. Du jour au lendemain, elle a tout plaqué pour être nomade quelques temps et est partie pour un tour du monde entre Los Angeles, Milan, Copenhague, Abidjan et d’autres villes. Deux ans après, elle décide de se poser à nouveau, et a pour ambition de s’installer au bord de la mer pour restaurer une maison. Elle pose ses bagages à Dieppe, et a déjà une envie d'en faire un lieu de partage éco responsable avec sa communauté, pour plus tard y créer des sessions alliant musique, art, alimentation, yoga, méditation, fête et sport. Ce havre de paix est entièrement restauré avec des matériaux récupérés, des choses qu’elle faites elle-même ou qu’elle chine à droite à gauche.


C’est dans cet élan de partage qu’elle lance Slow Soup, une marque dédiée à la slow life qui lie toutes ses passions. Slow Soup est à la fois un e-shop et une plateforme éditoriale. Graphiste et directrice artistique, elle conçoit et produit éthiquement des objets qui égaient les actions les plus importantes de la vie selon elle : manger, dormir et faire l’amour. Du préservatif aux bols vintage en passant par des taies d’oreiller extra-douces, Isabelle, propose un panel d’objets slow. Pour ce qui est de la partie éditoriale, elle soutient une communauté de pionniers créatifs et inspirants, en proposant des interviews, des recettes, des playlists…



Ce projet a été une façon d’expérimenter et d’aller plus loin dans son travail. Aujourd’hui, sa marque est en semi-pause, car elle est très occupée par la restauration de sa maison, mais elle reprendra très prochainement.


Remplie de beaux projets, Isabelle prépare un livre de recettes vegan à la fois simple, esthétique et artistique. Elle a aussi de nombreux projets musicaux, fortement ralentis pendant la crise du Covid-19. Les sessions dans sa maison de Dieppe sont également au programme, ainsi que le développement du design collaboratif pour aider des marques à construire une communication consciente. Isabelle continue ses projets du côté du design, et collabore notamment au le livre de son amie Caroline Wachsmuth : «  un projet très personnel, très fort, émouvant et artistique”. Enfin, elle continuera d’approfondir et de développer Slow Soup quand la maison ne lui prendra plus tout son temps.


« La slow life, c’est agir pour mettre de l’attention et de la conscience dans TOUS les aspects de la vie »

Isabelle le fait à merveille ! Slow food, slow sport, slow jardinage, slow travel, slow work, slow shopping, slow fashion, slow parenting, slow sex ou encore slow interaction et slow réseaux font partie intégrante de sa vie.


La slow life « ce n’est pas de rester assis sur son canapé, mais d’aller à l’encontre de la surconsommation, suralimentation, surinformation et surproduction, qui finalement nous laissent sur notre faim ».


Pour illustrer son propos, elle nous donne l’exemple de cultiver soit même ce que l'on mange. Dans cette optique, isabelle fait son propre compost, kombucha, son pain ou encore son lait végétal. Pour ce qui est de sa rénovation, elle nous confie sa fierté : son meuble de salle de bains, qu’elle a fait elle-même en deux mois !


Le paradoxe de l’histoire d'Isabelle, c’est qu’elle fait presque tout plus vite que les autres, et même avec une vie bien remplie, elle respire la slow life.



Plus d'informations sur le site de Slow Soup

Photos : Caroline Deloffre

#slowlife #maison #musique #slowsoup