• Camille Fleury

Jeanne Dujardin, la maestro du silence

Mis à jour : avr. 29


Née en bord de mer et fille de professeure de yoga, Jeanne a toujours évolué dans un écrin de bien être. Mais elle en a fait une aventure entrepreneuriale après son passage en agence de pub, jusqu'à devenir "la maestro du silence".





Lorsqu’elle est arrivée à Paris en tant que directrice artistique dans la pub, Jeanne voulait toujours aller plus loin. Son souhait, c’était ré-inventer, ne pas se tenir seulement à ce qu’on lui demandait. Ses idées semblaient aller bien plus loin que les souhaits de ses supérieurs. Tête brûlée, elle quitte alors le monde de la publicité, trop superficiel pour elle, pour inventer un mouvement qui lui ressemble.



« C’est de cette créativité et de cette énergie qu’est né Silence, avec pour objectif de servir une belle cause, faire évoluer les mentalités, et améliorer des vies. »



Silence permet de faire une pause dans nos sociétés urbaines en intégrant une dose de calme et de nature pour se retrouver, s’évader de ce monde plein de nuisances et d’excitation. Articulée sous trois formats, Jeanne a su diversifier son mouvement pour faire du silence un allié dans différentes situations. Son crédo ? “All you need is silence.


Son entreprise propose des Espaces Silences, des espaces de ressourcement sans parole et sans connexion, “au design biophilique (inspiré de la nature) “ fixes ou éphémères qui peuvent se dérouler partout, comme dans une gare ou un aéroport. Ces espaces silences permettent de se retrouver avec soi-même dans le calme.


Des Ateliers Silence germent aussi de ses inspirations. Ce sont des expériences immersives autour du silence, du bien-être et de la nature, pour les entreprises ou sous forme d'événements publics… Parfait pour renouer avec le silence quand on en a besoin.


La jeune femme organise également des Séjours Silence, des retraites silencieuses en pleine nature, afin d’apaiser corps et esprit : “déconnexion digitale, yoga, marches silencieuses en forêt et ateliers «mieux-vivre» pour accompagner le parcours introspectif que confère le silence”. Ils se déroulent tous les mois et sont ouverts à tous. Jeanne n’attend que vous !





Jeanne a fait du silence son allié du quotidien, sa force. Elle a elle même changé de poste pour devenir auto-entrepreneur, alors ralentir est le maître mot ! Elle sait tout au long de sa vie mettre sur pause les stimulis incessants, s’octroyer des “moments suspendus”, méditer, prendre du temps pour elle, et réussir à se retrouver loin de toute consommation et agitation. Son but : “propager les bienfaits du silence, d'universaliser cet Art de vivre.”


En cette période de confinement, Jeanne sait faire la part des choses et accepter cette drôle de situation. Cette période lui permet de réinventer, de puiser dans ses idées, et de briller par son inspiration.


Pour elle, ce confinement était une véritable opportunité. Elle explique “ J'aime la pensée que ce confinement, c'est comme si nous étions des graines dans la terre, un passage obligatoire pour que la graine puise son énergie, pour ensuite germer, éclore, par la suite voir la lumière, et enfin se dresser en belle plante. “


Elle reste tout de même dans la hâte de ce déconfinement, pour serrer dans ses bras ceux qu’elle aime et rayonner par ses espaces, ateliers, et séjours chez Silence.


Selon Jeanne, ralentir, c’est un enjeu réel pour notre bien-être. C’est un enjeu continuel. C’est s’éloigner de toute cette folie pour mieux briller. Elle a ralenti certaines de ses anciennes habitudes comme la boxe ou le théâtre, en trouvant d’autres activités plus en lien avec son univers actuel. Elle apprend chaque instant de ce qui l’entoure dans son monde aujourd’hui et rencontre de belles personnes sans modération.


“Ralentir, c'est tout un mode de vie ; plus conscient, plus sensé, dans la manière dont on agit, à la fois sur notre mode de consommation, d'alimentation, nos visions...

Réfléchir plus, pour nuancer nos actes et pensées. Suivre moins.”


À ses yeux, on a le droit de flâner, de prendre du temps pour soi, sans une once de culpabilité. Comme elle le dit joliment à Do Nothing Club : “C'est de cette vacuité que naît la créativité.”




Plus d'informations sur le site de Silence

#silence #retraite #retraitesilence #slowlife