• cazabatjuliette

L’alimentation intuitive, comment ça marche ?

Concept crée en 1995 par deux diététiciennes américaines, l’alimentation intuitive a pour principe de prôner une connaissance de son corps et ses envies pour mieux manger. Lumière sur cette pratique encore méconnue.




Dans notre société moderne, l’alimentation est une grosse source de stress: il faut toujours mieux manger, faire plus de sport, se priver de plaisirs… L’alimentation intuitive a un objectif simple: retrouver une relation saine avec la nourriture, son corps et son esprit. Né du constat que les régimes à répétition sont inefficaces et qu’il est important pour la santé mentale de bien se nourrir sans privations, cette alimentation permet de repartir à la découverte de son corps et de son esprit pour lui apporter les meilleurs nutriments possibles. Pour cela 10 principes ont été posés : Rejeter la mentalité́ des régimes - Honorer sa faim - Respecter son corps - Se donner la permission inconditionnelle de manger - Neutraliser nos voix intérieures - Découvrir la satisfaction, ressentir la satiété́ - Cesser de catégoriser les aliments - Comprendre l’alimentation émotionnelle - Trouver un mouvement intuitif - Adopter une nutrition bienveillante.


En France, le mouvement prend de plus en plus d’ampleur mais reste peu connu et mal compris par beaucoup. Les préjugés sur cette alimentation sont nombreux comme par exemple la croyance que l’alimentation intuitive nous fait manger tout et n’importe quoi. Ce préjugé est tout à fait faux, en effet, l’alimentation intuitive repose sur une parfaite connaissance de son corps et ses besoins. Or, très vite le corps va demander des aliments variés et sains naturellement.


Selon Angélique, @happyntasty sur Instagram, l’alimentation intuitive commence par arrêter de catégoriser les aliments entre sains et pas sains. Il faut tous les mettre au même niveau. En mangeant en conscience de votre corps, vous vous régulerez naturellement évitant ainsi les « excès » à répétition. Pour Angèle, @theintuitiveangie sur Instagram, il s’agit de « s’écouter lors de nos choix alimentaires. C’est revenir à l’écoute de notre intuition et les signaux de notre corps. » Avec une pleine connaissance de son corps et ses besoins « les phénomènes d’être accro à la nourriture, de ne plus pouvoir s’arrêter, de manger ses émotions » ne surgiront pas car « lorsque l’on se donne la confiance et l’autonomie dans nos choix alimentaires, le corps trouve sa juste balance. »

Retrouvez Angélique ici, et Angèle ici, pour en savoir plus sur leur parcours.

Crédit photo : Zulu & Zephyr