Les Cabanes Coucoo, au coeur du renouveau de la nature

Dans une démarche écologique et locale, les Cabanes Coucoo s'inspirent de l’avenir du tourisme alternatif. Découvrez les richesses de la nature comme vous ne les avez jamais connues. Direction le sommet des arbres pour un séjour insolite.



Le tourisme aussi peut être responsable. L’aventure commence en 2009. Gaspard s’éloigne du domaine de la finance pour un projet écologique. Les premières cabanes voient le jour. Il en profite pour renouer avec ses racines : La Franche-Comté. La région regorge de petits coins aux airs de paradis. Entre lacs, étangs, et forêt sans fin, les amoureux de la nature y trouvent toujours leur bonheur.


Ce n’est que deux ans après ce début de parcours qu'Emmanuel de La Bédoyère rejoint le projet. Cet entrepreneur a lui aussi suivi le chemin de la reconversion. Ensemble, ils se sont installés au cœur deux domaines supplémentaires et sous le nom de Coucoo depuis 2018. Ce n’est qu’un début pour cette collaboration qui devrait se poursuivre avec 6 autres sites en France et en Europe d’ici 2025.


Gaspard et Emmanuel mettent tout en œuvre pour respecter leurs valeurs. Cabanes perchées, flottantes ou sur pilotis, le plus dur est de choisir. Éco-tourisme et artisanat local sont au coeur de la démarche de Coucoo.


Un engagement écologique


Soucieux de l’avenir de notre planète, Gaspard et Emmanuel allient innovations technologiques et écologie. Ces cabanes haut de gamme, tout confort, ont été pensées dans le respect de la nature. Le processus de création passe d’abord par l’étude du milieu qui va l’accueillir. Coucoo s’adapte à la faune et la flore locale, et non l’inverse. Les arbres qui hébergent les cabanes perchées sont même suivis par un forestier.


L’éco-tourisme doit aussi s’adapter aux matériaux utilisés. Des essences de bois de mélèzes et de douglas naturels à la laine de mouton ont par exemple été choisis pour l’isolation. Coucoo respecte son engagement écologique. Alors que les premières cabanes n’avaient pas d’électricité, désormais certaines y ont accès. Mais attention, cela se fait toujours dans le respect de l’environnement en donnant la priorité aux équipements basse consommation. Des panneaux solaires prennent le relais pour l’éclairage.


Un séjour dans l’un de ces domaines est un engagement, celui de vouloir mieux consommer. Pour s’en assurer, Coucoo fait signer à ses clients la charte de l’entreprise. Le tri sélectif n’aura plus de secrets pour vous après un week-end chez Coucoo.



La revalorisation du tout local


L’emplacement des différents domaines en Franche-Comté symbolise la reconnexion de Gaspard avec ses origines. Toujours dans cet état d’esprit, les deux entrepreneurs favorisent les artisans locaux afin de valoriser le territoire où ils se trouvent.


Tel une vie d’aventurier luxueuse, les « Robinson » apportent un panier petit-déjeuner complet aux vacanciers. Oubliez le breakfast continental, avec Coucoo, tout est « home made ». Des viennoiseries encore chaudes du boulanger au miel de l’agriculteur d’à côté, la promesse est la suivante : manger bio, et soutenir l’économie locale, tout en se faisant plaisir.


L’économie locale ne passe que par la nourriture. Partez à la découverte des activités proches du domaine. Canoë-kayak, accrobranche, golf, randonnées pédestres… Les idées ne manqueront pas.




Du nouveau pour les clients


Un week-end insolite à la campagne, oui, sans confort, non. Gaspard et Emmanuel ont pensé à tout. Rien de mieux qu’une innovation unique au monde de bains nordique pour décompresser. Ce lieu, coupé du temps, propose ce service directement sur la terrasse de certaines cabanes. Une eau potable sans produit chimique à 40°C, comme on dit, le client est roi.



Dans un esprit de détente, certains domaines comme Grands Lacs ou Grands Reflets proposent un espace bien-être. Lors d'un massage seul ou à deux, un moment sauna ou un cours de yoga, Coucoo prend soin de ses clients. Et pour les âmes sportives et aventurières, un sac à dos est remis à chaque client dès le début de son séjour. Carte du domaine, lampes frontales et sacs pour le tri sélectif, c’est ça le tourisme alternatif.