Melissa Schriek : photographie et légèreté

La photographe néerlandaise Melissa Schriek a obtenu un diplôme à l’Académie royale des Beaux-Arts de la Haye en 2018. Elle est désormais occupée grâce à des commandes et des projets personnels. Retour sur une femme qui privilégie l’originalité, l’humour et la légèreté.



Melissa Schriek n’est pas seule dans son travail : elle aime laisser la liberté à ses modèles de participer à la création de l’image. Elle explique au magazine Fisheye « Mes photographies sont toutes des collaborations. Si c’est moi qui dirige les mouvements, je laisse les autres les interpréter en liberté ». C’est cette liberté qui permet d’obtenir un résultat naturel et authentique. L’artiste propose ainsi des œuvres d’art du quotidien. Mais d’où vient cette passion pour la photographie ? La jeune femme déclare sur son site qu’elle voulait devenir détective quand elle était petite, manière de satisfaire sa gigantesque curiosité. Mais, ne devenant pas détective, Melissa a commencé à utiliser son appareil photo pour enquêter. Une grande aventure commence : sa curiosité se retrouve dans son travail ; cela lui permet de remarquer des petits détails que d’autres personnes ne relèveraient peut-être pas.

La photographe néerlandaise explore en particulier les relations entre les individus ainsi que leur environnement grâce à l’observation et la mise en scène. “Il y a tellement de niveaux à découvrir dans les interactions humaines et je ressens le besoin de les explorer d’une manière physique et émotionnelle”, nous confie-t-elle. C’est donc grâce à une approche performative que son travail est réalisé. Pour la jeune femme, un appareil photo est un outil puissant : la réalité et la fiction peuvent travailler ensemble pour explorer des problèmes sociaux modernes. Melissa Schriek préfère montrer la magie de la simplicité avec ses photographies. Les modèles permettent d’embellir l’espace urbain et de le montrer sous un nouveau jour. Son ambition ? Proposer des photographies qui mettent à l’épreuve notre perception du rapport humain.




Quant à ses prochains projets, elle a révélé travailler sur “les relations entre les amies femmes”. “J’ai aussi commencé une nouvelle recherche qui concerne le sujet "Être une femme dans une ville"”, a-t-elle ajouté. Un travail captivant qui permet de voir le monde d’une autre manière.


Pour voir d'autres photos, direction son site