• Bénédicte Hallion

Ophélie Damblé, guerrière green


De la publicité à l'agriculture urbaine, Ophélie est passée par la reconversion, des formations, des stages chez des maraîchers, du woofing.... pour trouver sa voie, et devenir "ta mère nature".



Avant de se lancer comme "mère nature", Ophélie a testé pleins de domaines différents : la musique, la radio, la communication... et donc des métiers très différents aussi : pigiste, chroniqueuse, comédienne, bookeuse, barmaid, et même boulangère ! Son tout dernier métier, c'était dans une grosse agence de publicité où elle s'occupait des contenus digitaux.


Née en Ariège, son enfance est faite à base de cabanes dans les arbres, de randos à la montagne, et de potager avec sa grand-mère. Son premier job, c'était à 14 ans dans les champs de maïs, alors forcément ça laisse des traces.




"Je suis retombée récemment sur une petite note que j'avais écrite à 12 ans : je voulais déjà monter une brigade verte à cette époque ! Après clairement à l'adolescence, l'écologie n'était pas du tout dans mes préoccupations. Je voulais juste passer ma vie à faire des concerts."


Aujourd'hui, Ophélie fait pleins de trucs : d'abord des vidéos sur Youtube qui abordent les thématiques autour de l'écologie et de la nature en ville. Elle organise aussi régulièrement des ateliers pour les débutants, participe à des conférences... Elle vient aussi de co-écrire une bande dessinée avec son acolyte Cookie Kalkair qui s'appelle "Guerilla Green" et prépare déjà un nouveau livre pour la rentrée, en solo cette fois-ci !


Ophélie défend le droit d'avoir tous accès à la nature, l'accès à une nourriture saine, à l'autonomie. Elle défend tout simplement la protection du vivant dans son ensemble, en essayant de le faire de manière fun et décomplexée. Pour elle, ralentir, c'est rendre du recul, s'écouter un peu plus, aller à contre-sens.


J'aimerais que tout le monde se sente capable d'agir, c'est parfois difficile de sortir de la paralysie quand on regarde les infos... Je suis à fond sur l'écoféminisme, pour moi jardiner en ville revêt une dimension très politique.


Dernière info top secrète : elle bosse sur un projet avec les bébés plantes... les mains bien dans la terre cette fois-ci, c'est pour très bientôt !




Crédit photo : Elliot Broué

#tamerenature #ecologie #nature #environnement